La restauration des ours : Un peu d’histoire et des conseils

 Il y a deux grandes catégories : ceux d’avant 1950 et ceux d’après…

L’ours a vu le jour vers 1905. Il est en tissu mohair rembourré de paille de bois. Les yeux sont ronds et noirs. Ce sont des boutons de bottines des dames… on «customisait » déjà avec de la récup ! Plus tard les yeux seront en verre montés sur des tiges en fer jusqu’aux années 60 !!

Pour restaurer un ours il faut d’abord  mener une enquête…. Sa morphologie  est un indicateur. La forme de la broderie du museau est caractéristique selon les fabricants… le tissu recouvrant les pattes du coton, du velours ?…le nombre de griffes, le sens des coutures, la forme des oreilles !!!

Pour redonner belle allure à un ours ancien, commencer  par mettre l’ours dans un sac plastique 24 h au congélateur pour tuer les parasites qui pourraient se cacher dans la paille et les poils ( mites, vers du bois) ! Le mettre ensuite à l’air ambiant pour qu’il décongèle ! Le brosser avec parcimonie pour éviter d’arracher le poil restant !

Refermer les trous, faire de jolies reprises  et lui donner un shampoing (recette magique gardée secrète) , bien le rincer sans jamais le tremper. Le sécher au séchoir  doux. Ne pas l’exposer au soleil

Maintenant peut commencer la restauration, poser  les yeux, remettre la paille, refaire les patins en gardant l’authenticité de l’ours … pas trop de restaurations !

Le mieux étant  encore de le  confier à une personne passionnée qui connait le langage ours ! Devis sur simple demande

 

Il avait perdu la tête

Il a de nouveau la tête sur les épaules grâce aux bons soins de Sandrine

Dans son jus

Après sa toilette et quelques attentions

Alexandra à la clinique

Alexandra a retrouvé son joli regard

Colette et la chirurgie esthétique

Colette après

Restauration Pauline

Remontage Pauline

Pauline après

La mignonnette MOISETTE avant

Moisette après restauration